HALTÉROPHILIE

 

Quelques principes

Historique sur l'haltérophilie

L'haltérophilie et les jeunes

Généralités sur la musculation

Les mouvements de l'haltérophilie

 

 

Quelques principes

Par Georges LAMBERT

 

Haltérophilie et Musculation

La presse, la télévision présentent parfois des images d'hommes très musclés portant de lourdes charges à bout de bras. Ces photos, ces prises de vue fugitives donnent aux lecteurs, aux téléspectateurs quelques rudiments d'information sur l'haltérophilie à laquelle elles assurent ainsi une appréciable propagande. Malheureusement, et pour satisfaire le goût du sensationnel, trop souvent les objectifs fixent des visages tordus par l'effort, accentuent par des prises de vues particulières l'importance des masses musculaires, s'attardent sur les " super-lourds " dont l'apparence physique est souvent disgracieuse.

Ainsi risque de se créer dans l'esprit du public une certaine image du sportif haltérophile. Ce dernier craint souvent d'être comparé au bateleur de foire qui roule ses biceps et harangue la foule avant d'exécuter ses tours de force.

Cette vision déformée de l'haltérophilie doit être corrigée en effet, l'haltérophilie est un sport de compétition qui organise ses championnats régionaux, nationaux, continentaux, mondiaux, et qui est inscrit au programme des Jeux Olympiques comme le sont l'athlétisme, la natation, la gymnastique...

pour connaître la suite cliquez ici.

Historique sur l'haltérophilie

Par Edouard MALLET (reproduction interdite sans autorisation de l'auteur).

 

L'histoire de la force à travers les âges si elle pouvait être contée ou écrite au moyen de documents sérieux, serait, sans contredit, une des études les plus intéressantes qui se puisse imaginer. Toutes les fantaisies anecdotiques se sont données libre cours à propos de ce sport singulièrement ardu, des "poids et haltères". Il n'est peut-être pas de domaine dans lequel la légende et le fable se soient données librement carrière.Des histoires sur le monde des leveurs de poids?

Il en existe de quoi remplir un volume, de vraies, plus de fausses que de vraies, bien entendu. C'est précisément pour cela qu'il est doublement utile de tenter de dégager la vérité, chose mal aisée, il faut l'avouer. Nous concevons logiquement ces fameuses légendes qui nous ont été transmises parfois à travers les siècles et dont la part de vérité est souvent bien minime.

1 - ANTIQUITE

Les récits de la mythologie et de l'histoire ancienne contiennent une foule de légendes dans lesquelles la force musculaire joue un rôle prépondérant. Les deux premiers athlètes dont les récits nous rappellent les hauts faits sont SAMSON, et HERCULE que nous retrouvons dans la mythologie païenne. Nous retrouvons chez les Grecs l'amour très intense de la force musculaire avec Milon de crotonne.

pour connaître la suite de l'histoire cliquez ici.

L'haltérophilie et les jeunes

Grace à la mécanisation et à l'automation de plus en plus poussées, la durée du temps de travail diminue. Le XXe siècle est ainsi devenu le siècle du confort et du loisir ce qui fait naître chez l'homme un besoin croissant de mouvements et d'activités physiques parmi lesquelles les sports doivent prendre une place de choix.

La pratique du sport permet, chacun le sait, de lutter contre la sédentarité, l'obésité ou le rachitisme, mais elle est aussi, et évidemment plus particulièrement chez les jeunes, un remarquable moyen d'éducation, et est, à ce titre, intégrée dans les programmes scolaires...

Parmi les très nombreuses (elle augmentent aujourd'hui encore) disciplines sportives:

L'HALTEROPHILIE

pour en savoir plus cliquez ici

 

Généralités sur la musculation

 

I l est devenu banal de dire que les progrès de la science, l'automatisation de plus en plus poussée dans le travail, la concentration urbaine, l'augmentation des temps de loisirs vont incontestablement produire une forme de civilisation technicienne qui fera naître chez l'homme un besoin croissant de mouvement, d'évasion, la nécessité aussi d'une activité physique compensatrice. C'est aussi une banalité de dire que le sport est un remarquable moyen d'éducation des jeunes.

Le souci d'intéresser tous les niveaux de la personnalité suppose que dans l'enseignement une grande variété de moyens pédagogiques soit mise en oeuvre sur un large éventail d'activités. Parmi celles qui intéresseront le corps, le sport aura une place de choix. Avant 10 ans, on ne voit guère que la natation qui puisse être pratiquée suivant les impératifs de la compétition.

De 10 à 15 ans, l'initiation sportive fait appel largement, en plus de la natation, à l'athlétisme et à la gymnastique.A ces spécialités, les instructions ministérielles reconnaissent une adaptation particulière aux deux finalités assignées à l'éducation physique maîtrise du milieu, maîtrise du corps.

pour en savoir plus cliquez ici

Les mouvements de l'haltérophilie

 

SOULEVE DE TERRE

 

ARRACHE

 

EPAULE - JETE